Je ne possède ni télévision ni accès internet à la maison, mais je ne suis jamais à court d’occupations. Il n’y a pas un jour où je ne veux pas aller travailler. Courir en moto n’a jamais été un travail pour moi. Les camions ont toujours représenté mon centre d’intérêt principal et non un plan B si quelque chose tournait mal. C’est le monde réel et c’est là où je veux être.

J’aime aussi mes vélos. Je fais des courses à vélo, en solitaire, de 24 heures en montagne en plein milieu de l’hiver en Ecosse. J’aime la sensation de douleur que cela procure. Je suis toujours à la recherche de la prochaine course extrême pour voir si cela me brisera physiquement.

Les outils ont toujours été une grande partie de ma vie. Certaines semaines, quand j’étais jeune, je pouvais dépenser la majeure partie de mes salaires pour acheter le dernier outil.

Après avoir été travaillé, roulé 18 miles à vélo jusqu’à la maison et passé du temps dans le garage à travailler sur des projets de moto ou améliorer des moteurs, j’aime lire. Mon auteur préféré est George Orwell. Ses livres, 1984 et La Ferme des animaux ont changé ma vie. Je lis toutes sortes de livres, mais je ne suis pas assez intelligent pour gérer toutes les idées qu’ils me mettent en tête.

J’ai eu quelques voitures rapides, mais aucune d’entre elles n’est aussi cool que ma Volvo Amazon. Elle a un moteur moderne doté d’un six­cylindres équipé d’un énorme turbo et est plus rapide qu’une Ferrari. Elle a été fabriquée par un mec qui travaille pour Koenigsegg et je l’ai achetée il y a 2 ans, mais je l’ai déjà abimée 2 fois.

La chose que j’aime par­dessus tout, c’est mon chien, Nigel. C’est un Labrador, encore chiot mais il est terriblement brillant.